Une étude génétique vient préciser l’histoire du peuplement de Madagascar

Voir les commentaires
Une étude génétique vient préciser l'histoire du peuplement de (...)
Comment s'est effectué le peuplement à Madagascar ? Une étude génétique menée par une équipe de chercheurs de France, de Madagascar, d'Indonésie, d'Allemagne et d'Australievient apporter de nouveaux éléments de réponses.

Les chercheurs - qui ont publié un article surProceedings of the National Academy of Science of the United States of America - partent du constat selon lequel"Madagascar présente des traits culturels, linguistiques et génétiques provenant de l'Asie du Sud-Est et de l'Afrique de l'Est", mais que "l'histoire de la colonisation reste controversée".

Pour y voir plus clair, ils ontutilisé une approche en grille pour échantillonner à haute résolution la diversité génomique (y compris les lignées maternelles, les lignées paternelles et les données génomiques). Des échantillons ont ainsi été prélevés auprès de 2 700 personnes de 257 villages de la Grand Ile.

"Nous trouvons une descendance commune bantoue et austronésienne pour tous les individus malgaches avec une contribution paternelle limitée de l'Europe et du Moyen-Orient", indiquent les auteurs, évoquant par ailleurs un "peuplement rapide au cours du dernier millénaire".

Une colonisation indépendante d'Afrique et d'Asie

Selon l'étude, la distribution de l'ascendance africaine et asiatique à travers l'île révèle que "le mélange était biaisé sexuellement" et "est arrivé de façon hétérogène à travers Madagascar,suggérant une colonisation indépendante de Madagascar d'Afrique et d'Asie plutôt qu'une colonisation par une population déjà mélangée".

Les chercheurs ont en effet constaté que ceuxqui vivent dans les hautes terres du centre avaient plus d'ascendance asiatique, tandis que ceux vivant sur les côtes montraient plus d'ascendance africaine, rapporte phys.org.

En outre, "il existe des influences géographiques sur la diversité génomique actuelle, indépendamment du mélange, montrant que quelques siècles suffisent à produire une structure génétique détectable dans les populations humaines", concluent les chercheurs.
www.zinfos974.com
Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles