Terua, première résidence d’un opérateur de logement social privé au fenua

Voir les commentaires
Terua, première résidence d'un opérateur de logement social privé au (...)

© Haut-commissariat

L’Etat, le Pays, la commune de Pirae et l’opérateur de logement social privé Puna Ora ont procédé mardi matin à la pose de la première pierre de la résidence Terua à Arue. Il s’agit de la première résidence depuis la loi du Pays de 2014 permettant aux opérateurs de logement social privé de construire du « logement aidé » pour les « ménages modestes » et pour les ménages aux « revenus supérieurs » en Polynésie française.

Le haut-commissaire, René Bidal, le ministre du Logement, Jean-Christophe Bouissou, le maire de Arue, Philip Schyle, et le président de l’opérateur de logement social privé, Franck Zermati, ont procédé mardi matin à la pose de la première pierre de la résidence Terua à Arue. Cette résidence est la toute première construction d’un opérateur de logement social privé en Polynésie française depuis la loi du Pays de 2014 permettant ce type d’opération. L’objectif étant de venir en soutien de l’Office polynésien de l’habitat (OPH) pour permettre la construction de logement en Polynésie, mais aussi en complément de l’OPH réservé aux familles les plus modestes.

La principale nouveauté du dispositif, c’est le financement d’une telle opération auquel contribuent largement l’Etat et le Pays. L’Etat en autorisant une défiscalisation nationale et le Pays à travers une subvention de 20% du montant de l’opération. L’opérateur privé, Puna Ora, du P-dg d’Imagine Promotion, Franck Zermati, bénéficie quant à lui du soutien de la banque du Pays, la Socredo, et de l’aide de l’Etat via l’Agence française de développement (AFD). « C’est inédit », explique le président de Puna Ora, Franck Zermati.

Du côté des acheteurs-locataires, l’opération va proposer 30% des logements pour des familles aux revenus modestes : c’est à dire qui ont un plafond de revenu mensuel entre 189 000 et 419 000 Fcfp. Et 70% des logements pour des ménages dont les revenus sont « supérieurs » : Entre 246 000 et 544 000 Fcfp par mois. Les loyers mensuels sont compris entre 64 100 Fcfp pour les personnes seules et 142 400 Fcfp pour les ménages de cinq personnes et plus.

Les locataires s’engagent sur une période de location de 5 ans, au terme de laquelle il peuvent acheter leur logement en 20 ans à un prix qui prendra en compte une partie des loyers versés, donc à des conditions préférentielles. Après 67 logements à Terua à Arue, Puna Ora doit lancer deux autres opérations à Faa’a (78 logements) et à la Mission (38 logements) en 2018. Le programme de l’opérateur privé prévoit ensuite la construction de 202 logements entre Arue et Paea à l’horizon 2019/2020.

Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles