Signature d’un « consortium » pour le câble Manatua

Voir les commentaires
Signature d'un « consortium » pour le câble Manatua

Jeudi à Auckland en Nouvelle-Zélande, le président du Pays, Edouard Fritch, a participé à la cérémonie de signature d’un « consortium » pour la mise en place du câble sous-marin à fibre optique, Manatua, reliant Tahiti aux Samoa, en passant par Niue et les Cook.

La cérémonie de signature pour le consortium du câble Manatua s’est déroulée, jeudi, à Auckland, en présence du président Edouard Fritch, et des représentants des trois autres Etats du Pacifique qui participent à ce projet. Le Premier ministre Tuilaepa Sailele Malielegaoi, le Premier ministre des îles Cook, Henry Puna, et le Premier ministre de Niue, Toke Talagi, étaient ainsi également présents pour cet événement à la fois important pour la connectivité et la coopération régionale.

La signature a eu lieu dans les locaux du ministère des Affaires étrangères de la Nouvelle-Zélande, en présence du ministre des populations du Pacifique, du gouvernement néo-zélandais, Aupito Tofae Su’a William Sio. Les représentants des opérateurs en télécommunications des différents états et territoires concernés étaient également présents, avec ainsi une délégation de l’OPT, menée par son P-dg, Jean-François Martin, l’OPT jouant un rôle moteur dans la mise en œuvre de ce projet.

Le président Edouard Fritch s’est réjoui de cette signature qui est la concrétisation d’un projet d’envergure, très utile pour tous les états et territoires polynésiens concernés, et qui permet aussi de renforcer encore davantage les liens entre la Polynésie française et ses voisins polynésiens, tout comme le nouveau Boeing d’Air Tahiti Nui qui a été présenté la veille à Auckland, pour son premier vol à destination de la Nouvelle-Zélande.

Le système de communication à haut débit par câbles sous-marins à fibre optique, Manatua, va relier Tahiti à Samoa, avec une branche sur Bora Bora, une branche sur Rarotonga et Aitutaki, aux îles Cook, ainsi qu’une branche sur Niue, en vue de sécuriser le système international et domestique Honotua.

Le coût total de ce projet, porté notamment par l’OPT, s’élève à 2,182 milliards Fcfp. Les travaux portent notamment sur la construction de deux stations terminales telecom (Tahiti et Bora Bora), la construction de points d’atterrage, l’équipement des stations en climatisation, énergie et système de détection et extinction incendie et le système de câble sous-marin en lui-même.

Dans le cadre du programme en matière d’équipements structurants du Fonds Exceptionnel d’Investissement (FEI), le ministère des Outre-mer a par ailleurs retenu, au titre de la dotation 2018, l’attribution d’une subvention de 310 millions Fcfp en faveur du projet de pose du câble Manatua.

Au terme d’un appel d’offres international, le constructeur Te Subcom a été retenu pour les opérations de pose du câble. Une fois la pose du câble effectuée, avec ces différentes branches, une période de test débutera, avec une mise en service du câble Manatua prévue pour la fin du premier semestre 2020.

D’après communiqué de la présidence.

Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles