Retraites : le Pays reste ouvert à des amendements - DomTomNews

Retraites : le Pays reste ouvert à des amendements

Voir les commentaires
Retraites : le Pays reste ouvert à des amendements

© Radio 1

Le CESC a voté vendredi son avis « défavorable » au projet de réforme des retraites présenté par le gouvernement. La réforme passera maintenant par la rencontre de mardi à la présidence entre Edouard Fritch et l’intersyndicale. Le ministre de la Santé, Jacques Reynal, estime que « des amendements » pourront être déposés lors de l’examen de sa réforme à l’assemblée.

Sans surprise, le projet d’avis « défavorable » du CESC sur la réforme des retraites a été adopté vendredi midi. Les élus syndicaux de la CSTP-FO avaient fait le déplacement pour venir assister à la séance. Les débats se sont résumés à une partie de ping-pong entre le président du syndicat des retraités, Emile Vernier, et les syndicats de salariés opposés à la réforme.

– Une « réforme globale » retraites/maladies :

Parmi les points bloquants : le « manque de visibilité » sur les réformes de la retraite et de la maladie. Le ministre de la Santé en charge de la réforme, Jacques Raynal, a concédé qu’il était « plutôt d’accord » sur ce point. « Ca peut ne pas être clair pour tout le monde. Mais on sait que la réforme de l’assurance maladie -qui est en cours avec notamment la loi sur le médecin traitant, sur les médicaments ou sur les pharmacies- ne pourra de toutes façon jamais couvrir le déficit et le manque à gagner sur les retraites ».

– La prise en charge de l’ACR par le Pays :

Autre critique du CESC, les conseillers ont demandé au gouvernement de prendre en charge le déficit de l’allocation complémentaire de retraite au titre de la « solidarité ». Sur ce point, Jacques Raynal explique que « des efforts ont déjà été faits au titre de la solidarité pour payer la dette du gouvernement ». « Ensuite, il le fera très probablement dans les années qui viennent pour ce qui concerne les dettes de la retraite et des fonds d’action, mais c’est évident que le gouvernement ne peut pas, même dans sa grande bonté, effacer des dettes considérables. Je pense que ça fera l’objet d’un plan de financement ».

– Les réformes paramétriques en conseil des ministres :

Cheval de bataille des syndicats de salariés vendredi matin, la question des réformes paramétriques (âge de départ, durée de cotisation…) qui sera décidée en conseil des ministres sans passer par un projet de loi du Pays. Une procédure trop dangereuse pour les syndicats, puisque le gouvernement pourrait « faire ce qu’il veut ». En pratique, c’est pourtant déjà le cas. Les questions d’âge de départ et de durée de cotisation sont négociées au préalable avec les partenaires sociaux et décidées par arrêtés. Pour le ministre de la Santé, Jacques Raynal, passer par des loi du Pays serait « trop lourd ». D’où la mise en place du Conseil d’orientation des retraites (CORS).

– Des amendements encore possibles :

L’intersyndicale a maintenant rendez-vous mardi prochain à la présidence avec Edouard Fritch pour négocier une nouvelle fois autour de cette réforme des retraites. Le ministre Jacques Raynal affirme qu’il reste ouvert à des amendements qui seraient déposés lors de l’examen du texte à l’assemblée.

Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles