Restaurants de plage de l’’Hermitage : "Une récompense à la délinquance"

Voir les commentaires
Restaurants de plage de l''Hermitage : "Une récompense à la (...)
Alors que la plage de l’Hermitage fait partie des rares plages où il est possible de se baigner, certains Réunionnais s’indignent qu’une partie soit aliénée par des restaurants gourmands en espace.

"C’est une forme de privatisation de la plageau détriment de nous tous. C’est aberrant", juge Karl Bellon, l'ancien adjoint d'Alain Bénard,qui aimerait voir la règle des 50 pas géométriques appliquée.

Si les restaurants du Coco Beach et de la Bobine sont ici pointés du doigt, le premier s’est vu délivré une AOT par les services de la préfecture le 25 septembre dernier, une demande d’AOT est en cours pour le second.

"Du vol d'espace public"

"AOT signifie "autorisationd’occupation temporaire". Ce sont des structures démontables qui doivent être installées. Il s'agit en réalité ici d'une occupation définitive. C’est du vol d’espace public au détriment de toute la population", s'indigne Karl Bellon."Et on vient récompenser des établissements qui s’étaient étendus en toute illégalité. C'est une récompense à la délinquance !"

Pour l'ancien élu, si l'activité économique est importante, il seraient préférable de multiplier les points chauds, avec des structures démontables, plutôt quede laisser les établissements existants empiéter un peu plus sur la plage.

Le recul de plusieurs mètres, qui devait être opéré fin 2016, n'est pas non plus la solution pour le docteur. "Il nous faut des espaces pour le pique-nique, d'autant plus que la population augmente", indique-t-il avant de conclure : "Ilfaut que nos enfants puissent connaître la plage".
www.zinfos974.com
Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles