Quelques scènes de violences à Mamoudzou ces derniers jours

Voir les commentaires
Quelques scènes de violences à Mamoudzou ces derniers jours

Les policiers sont intervenus sur différentes scènes de violence, encore une fois, ces derniers jours dans l’agglomération de Mamoudzou. Vendredi à la mi-journée à Kawéni, la BAC est dépêchée alors qu’un homme s’est mis à frapper un mineur dans la rue sans raison apparente. Les policiers ont pris en charge l’individu qui insulte, menace de mort et tente de porter des coups aux agents. L’homme a été placé en service psychiatrique.

Le commissariat de police de Mamoudzou

Dans la nuit de vendredi à samedi, c’est rue Mahabou qu’une dispute éclate entre deux femmes dans un bar. La première lance un verre d’alcool la seconde qui répond en lui mettant un coup de bouteille sur le crâne. Cette dernière a été interpellé et placée en garde à vue.

Ce dimanche 7 mai, à 16h30, un individu s’est débarrassé d’un tube «ressemblant à ceux utilisés par les trafiquants de stupéfiants pour confectionner leurs doses», indique le commissariat. La scène s’est déroulée lors de l’arrivée de policiers dans le secteur «Jamaïque». Contrôlé, il était trouvé porteur d’une paire de ciseau de cuisine et d’un paquet de cigarette contenant un tube d’herbe qu’il avait dissimulé dans son caleçon. Sans titre de séjour, il a fait l’objet d’un rappel à la loi et a été conduit au centre de rétention avant éloignement.

A Mstapéré, aux alentours de 3h30 ce lundi matin, les policiers sont appelés pour un vol dans un domicile. Mais une fois sur place, un des cambrioleurs les prend pour cible et lance des cailloux dans leur direction sans les toucher. Il est interpellé, encore en possession de cailloux qu’il tient dans ses mains. Lui aussi a été conduit au CRA et fait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français.

Enfin toujours ce lundi, à 10h45 à Mamoudzou, deux individus s’en prennent à un jeune porteur de bidons de pétrole pour lui dérober en le menaçant avec un couteau. A la vue des policiers de la BAC, ils prennent la fuite mais sont interpellés et placés en garde à vue. Les investigations se poursuivent.

RR
www.lejournaldemayotte.com

Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles