Première sleeve ambulatoire réalisée à La Réunion

Voir les commentaires
Première sleeve ambulatoire réalisée à La Réunion
Déjà pratiquée au niveau national, la première sleeve ambulatoire a été réalisée ce 2 mai 2018 au sein du CHU de Saint-Pierre. Une première à La Réunion, que pourra désormais proposer l'équipe du Centre de Spécialité Obésité à ses patients. Aussi appelée "gastrectomie longitudinale", la sleeve est une opération qui consiste à retirer une partie de l'estomac assez importante. Cette intervention se pratique sur des personnes souffrant d'obésité sévère. Son nom "sleeve" signifie en anglais "manche", car, une fois réduit, l'estomac prend la forme d'une sorte de tube vertical.

Cette opération requiert habituellement plusieurs jours d'hospitalisation, entre 3 et 4 jours. Mais aujourd'hui, l’équipe du Centre Spécialisé Obésité (CSO) du CHU de La Réunion est capable de proposer cette intervention à ses patients. En effet, depuis début 2018, le service de chirurgie digestive de La Réunion est le service phare du projet institutionnel de la Réhabilitation Améliorée Après Chirurgie (RAAC).

La toute première sleeve a été réalisée le 2 mai dernier sur une jeune femme de 27 ans, qui pesait près de 106 kg. Après six mois de prise en charge, la patiente a pu être opérée au centre hospitalier de Saint-Pierre. L'interventionréalisée par cœlioscopie a duré seulement une quarantaine de minutes. Rentrée tôt le matin, la jeune femme a pu ressortir dès 18 heures le soir-même.

Cependant, une fois à la maison, la patiente avait des consignes bien strictes. Elle a dû poursuivre le régime alimentaire planifié avec la diététicienne. Un traitement anti-douleur lui a également été prescrit. Après avoir fait un compte-rendu téléphonique dès le lendemain à l'infirmière, la jeune femme ne retournera voir le chirurgien que dans 9 jours, pour un bilan sanguin et un contrôle radiologique.

Par le biais de ce nouveau protocole, les professionnels de la santé ont un suivi beaucoup plus approfondi de chaque patient, que ce soitla prise en charge,la consultation ou encore le post-opération à domicile. Les équipes ont ainsi pu observer une diminution des complications post-opératoires et des risques de rechute, ainsi qu'une meilleure satisfaction aussi bien des patients que des soignants.
www.zinfos974.com
Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles