Plusieurs marchés du BTP dans le viseur de la justice

Voir les commentaires
Plusieurs marchés du BTP dans le viseur de la justice

Les gardes à vue de Bruno Marty, Jacky Camalon, et Anne-Sophie Locquegnies à la DSP ont été levées mercredi soir. Celles d’Albert Solia, de Claude Laurent et de Jean-Paul Le Caill se sont poursuivies toute la journée de jeudi. Dans le même temps, une dizaine de témoins ont été entendus jeudi, en auditions libres, à la brigade financière pour vérifier les procédures d’attributions de plusieurs marchés publics dans le secteur du BTP.

L’enquête préliminaire ouverte pour « favoritisme » dans la passation du marché de l’éclairage du front de mer en 2015 s’est poursuivie avec une dizaine d’auditions libres dans la journée de jeudi. Trois des gardes à vues lancées mercredi matin ont été levées. L’ancien ministre, Bruno Marty, l’ancien patron de la Spres, Jacky Camalon, et une ancienne présidente de la commission d’attribution des marchés publics du Pays, Anne Sophie Locqegnies, sont ressortis libres de leurs auditions mercredi. En revanche, les gardes à vues de l’ancien ministre, Albert Solia, du directeur de l’Equipement, Jean-Paul Le Caill, et du conseiller technique, Claude Laurent, ont été prolongées toute la journée de jeudi.

Selon nos informations, les enquêteurs de la brigade financière de la DSP n’ont pas circonscrit leurs investigations au seul marché de l’éclairage du front de mer. Les différents témoins de cette affaire ont été interrogés sur d’autres procédures de passation de marchés publics dans le secteur du BTP.

Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles