Peste à Madagascar : Des consignes données aux compagnies aériennes et maritimes

Voir les commentaires
Peste à Madagascar : Des consignes données aux compagnies aériennes et (...)
Une épidémie de peste sévit actuellement à Madagascar. Hier on comptait 54 morts sur le territoire. Au regard des conditions particulières de transmission de cette pathologie, le risque de propagation de la maladie à La Réunion est considéré comme modéré par l’organisation mondiale de la santé (OMS) et aucune restriction de circulation et d’échange avec Madagascar n’est préconisée à ce stade.

Pour Olivier Reilhes, directeur adjoint de la veille et sécurité sanitaire, le risque est "faible mais pas impossible". "Le risque est faible à Madagascar et celui de prendre l'avion avec la maladie l'est encore plus, vu que les signes arrivent très rapidement".

Cependant, afin de tenir compte de l’évolution de l’épidémie à Madagascar, Amaury de Saint-Quentin, préfet de La Réunion, s’est assuré que l’ensemble des services de l’État concernés anticipe un éventuel risque d’importation de cas de peste à La Réunion et soit en mesure de détecter et de prendre en charge rapidement et efficacement une personne présentant les symptômes de la maladie dès son arrivée. L'organisation en cas d'arrivée de la maladie à La Réunion, mise en place depuis quelques années avec les acteurs de l'aéroport, a donc été rappelée ce jeudi. "Il s'agit d'information auprès des voyageurs, agences de voyage, médecins et acteurs de l'aéroport pour préparer un voyage à Madagascar. Les voyageurs sont aussi informés de la conduite à adopter sur place", explique Olivier Reilhes.

Les symptômes (forte fièvre, toux, détresse respiratoire, détérioration brutale de l’état de santé) sont connus de l’ensemble des acteurs aériens et maritimes en lien avec Madagascar. Olivier Reilhes assure qu'une procédure de signalement est en place en cas d'importation de la maladie. "L'information arrive ensuite à l'ARS et au Samu et le malade est pris en charge directement dans l'avion pour éviter au maximum le contact avec d'autres personnes. Celles ayant été en contact avec le malade sont identifiés, puis contactés et pris en charge si besoin".

Les autorités portuaires et aéroportuaires sont informées des conduites à tenir pour prévenir tout cas importé et, le cas échéant, prendre en compte les suspicions de cas de peste en lien avec les services du SMUR et l’ARS-Océan Indien. Les modalités de traçabilité des personnes en contact avec le malade ont été formalisées, pour des entrées par avion ou par bateau.

Les personnes qui envisagent un déplacement à Madagascar ou qui reviennent de cette île, sont invitées à consulter le site internet du ministère des affaires étrangères dans son onglet « Conseils aux voyageurs » (www.diplomatie.gouv.fr) et le site de l’ARS-oI (https://www.ocean-indien.ars.sante.fr) . En cas de fièvre après un séjour à Madagascar, contactez le 15 en mentionnant votre voyage.
www.zinfos974.com
Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles