Les territoires d’Outre-mer font-ils partie de l’Europe ?

Voir les commentaires
Les territoires d'Outre-mer font-ils partie de l'Europe (...)
Dans le cadre de la SOM Deuxième édition et à l'approche des échéances électorales de Mai, Sciences Ô vous propose de débattre sur les liens entre Outre-mer et Europe

Les territoires d’Outre-mer font-ils partie de l’Europe ?
A cette question, une première réponse affirmative semble s’imposer, en droit. En effet, dès 1957, le Traité de Rome, fondateur de la Communauté Européenne affirmait « Les dispositions du présent traité sont applicables aux départements français d’outre-mer, aux Açores, à Madère et aux îles Canaries ».
En pratique pourtant, l’intérêt porté par les ultramarins aux institutions européennes est plus nuancé. Pour preuve, les taux de participation particulièrement faibles aux dernières élections européennes de 2009 en Martinique (13,8 %), en Guadeloupe (14,6%), à Saint Pierre et Miquelon (20 %) ou encore en Nouvelle Calédonie (21,8%). De même, l’identité européenne y reste relativement peu affirmée.

A l’approche des échéances cruciales des 24 et 25 mai 2014, comment peut-on expliquer ce désintérêt et comment y remédier ?
Le désamour des citoyens ultramarins est-il une spécificité ou s’inscrit-il plus largement dans un désamour français ? Ne peut-on pas penser l’européisme pour les territoires d’Outre-mer ? Quelle doit être leur place au sein d’une Europe aussi éloignée mais de laquelle ils font partie intégrante ? Plus largement, quel avenir possible pour les régions ultrapériphériques en Europe ?

Nous serons ravis d’accueillir comme intervenants:

M. Younous OMARJEE
Député européen de la circonscription Outre-mer

M. Jean CRUSOL
Ancien député européen
Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles