Les programmes à la loupe : UPR

Voir les commentaires
Les programmes à la loupe : UPR

Suite du tour d’horizon des programmes des candidats aux territoriales. Aujourd’hui, le programme de l’Union polynésienne républicaine (UPR), avec la liste « Dignité, Bonheur » menée par Jérôme Gasior. Si elle ne veut pas toucher au statut de la Polynésie, l’UPR veut rendre la Polynésie française réellement autonome sur le plan économique.

L’autonomie alimentaire, c’est le premier objectif de Jérôme Gasior. Son idée est précise : un grand plan de développement de la permaculture. 2 000 hectares de permaculture, 8 000 Polynésiens formés et subventionnés pour cultiver la terre en respectant l’environnement et en produisant localement.

L’UPR veut aussi développer des produits à forte valeur ajoutée dans le secteur primaire comme la poudre de vanille, l’ylang-ylang ou le venin de cône, qui vaut des milliards de Fcfp dans l’industrie pharmaceutique, selon Jérôme Gasior.

L’Union polynésienne républicaine insiste aussi sur l’autonomie énergétique. Elle propose notamment d’utiliser les algues pour sortir de la dépendance au pétrole.

Enfin, Jérôme Gasior veut tendre vers l’autonomie financière. Ce qui passe pour lui par la création d’une nouvelle monnaie locale, en plus du Fcfp Pacifique. On retrouve là l’obsession de François Asselineau en France pour la sortie de l’euro. L’UPR estime qu’une crise monétaire grave va arriver et qu’il faut créer un nouveau circuit monétaire en Polynésie  pour s’en protéger, à l’image de ce que fait la banque WIR en Suisse. À la création de cette monnaie, la nouvelle banque créée par Jérôme Gasior verserait à tous les Polynésiens un capital de départ dans cette nouvelle devise, l’équivalent de 20 000 Fcfp Pacifique.

Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles