Les programmes à la loupe : Tahoeraa huiraatira

Voir les commentaires
Les programmes à la loupe : Tahoeraa huiraatira

Douze actions d’urgence pour les plus pauvres et un programme « Tahiti Nui 2035 ». Pour les élections, le Tahoeraa fait ce qu’il sait faire : du concret, du spectaculaire et beaucoup de grandes promesses.

Un « contrat d’apprenti salarié » à 125 000 Fcfp par mois. La cantine gratuite pour tous les enfants des écoles primaires. Le ticket de bus à 100 Fcfp y compris jusqu’à Tautira. L’abonnement gratuit pour le téléphone fixe. Et Internet haut débit à 1000 francs par mois. Ça c’est pour les « actions d’urgence » du parti orange.

Geffry Salmon défend aussi le programme « Tahiti Nui 2035 » qui comprend encore beaucoup de promesses. Notamment sur les grands travaux que l’on connaît déjà. Construire le Mahana Beach (3 000 chambres d’hôtel), le Moorea Mahana Beach (600 chambres) et le golf d’Atimaono. Et aussi faire aboutir la ferme aquacole de Hao. D’autres objectifs faramineux affichés : construire 1 000 logements sociaux par an. Construire de nouveaux foyers d’accueil pour les étudiants des îles. Atteindre un jour les 500 000 touristes par an.

Enfin sur les grands dossiers, le Tahoeraa promet de maintenir la retraite à 60 ans avec 35 années de cotisations. Il annonce néanmoins une réforme de la protection sociale généralisée « avant la fin de l’année 2018 ». Quant aux relations avec l’Etat français, le Tahoeraa répète qu’il veut une nouvelle évolution du statut pour que la Polynésie devienne un « Pays associé » à la République française.

Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles