Le droit de réponse de Bruno Domen... et la réponse de Pierrot Dupuy

Voir les commentaires
Le droit de réponse de Bruno Domen... et la réponse de Pierrot (...)
Nous avons reçu le droit de réponse ci-dessous de la part de Bruno Domen, le maire de Saint-Leu. C'est bien volontiers que nous le publions. Même si nous le ferons suivre de quelques commentaires...

Dans un article paru ce jeudi 13 septembre sur le site internet “Zinfos 974”, il est annoncé une “défection” d’un conseiller municipal de la majorité municipale Saint-Leusienne au profit du candidat Jonathan Rivière. Cette info annoncée comme un scoop est une intox, une “fake”news (fausse nouvelle).

Ces allégations mensongères se basent sur une photo prise au salon de coiffure tenu par Dominique Abar, que tout le monde connaît à Saint-Leu sous le nom de Ti Do. Le cliché montre Dominique Abar et Jonathan Rivière, accompagnés d’une dame.


Dominique Abar tient à rétablir la vérité : “Jonathan est un habitué du salon, il venait juste de se faire coiffer. On a pris cette photo avec une autre dame que je connais bien également. En aucun cas, je ne soutiens la candidature de Jonathan Rivière dans la 7ème circonscription. Hier encore, j’échangeais avec Bruno Domen à propos de la campagne. Il n’a jamais été question pour moi de quitter la majorité. Je ne comprends pas comment un site soi-disant “d’information” peut prendre votre photo quelque part sur facebook et l’utiliser pour raconter des mensonges sans vous consulter et sans rien vérifier. J’apporte mon soutien total à Pierrick Robert pour continuer le combat que Thierry a commencé. Je vais porter plainte contre le site “Zinfos 974” pour divulgation de fausses informations.”

Bruno Domen déplore ces manoeuvres politiciennes orchestrées sous-couvert de “journalisme” : “ Alimenter un blog même satirique n’autorise pas tout. Zinfos 974 et son rédacteur en chef ont divulgué de fausses informations sans respecter le droit à l’expression de M. Dominique Abar qui n’a jamais été interrogé ou consulté avant la parution d’un tel article, répertorié dans la rubrique “A LA UNE” du site. Le procédé est pitoyable.Le site "Zinfos 974" a l'air obnubilé par les élus de Saint-Leu et la vie des conseillers municipaux de notre commune à voir le nombre de publications depuis le début de cette campagne. Dominique Abar portera plainte contre Zinfos 974 pour divulgation de fausses informations. C’est un jeune dynamique de la majorité municipale qui nous soutient et qui nous soutiendra encore demain pour ces élections législatives avec Pierrick Robert.”

Bruno DOMEN et Dominique ABAR

Voici donc notre réponse à Bruno Domen...

Tout d'abord, Zinfos n'est pas un blog mais un journal à part entière. Il est vrai qu'à l'origine, il y a eu "Le blog de Pierrot" dont les plus anciens se souviennent sans doute, mais depuis le 1er septembre 2008, soit il y a exactement 10 ans, Zinfos est devenu un journal en ligne. Il compte aujourd'hui 35.000 lecteurs différents tous les jours et une douzaine de journalistes, plus quelques pigistes. C'est probablement le premier site d'information pure de la Réunion et vouloir le ramener à un simple blog "satirique" relève d'une totale mauvaise foi. La preuve en est, et Bruno Domen est bien placé pour le savoir, que nous couvrons toute l'actualité de la Réunion, y compris les conférences de presse de la mairie de Saint-Leu. Nous présenter comme un simple blog ne constitue donc ni plus ni moins qu'une basse manoeuvre pour tenter de nous discréditer. Mais ce n'est pas grave, là n'est pas l'essentiel.

Que nous reproche exactement Bruno Domen? Probablement le fait d'être particulièrement bien informé sur tout ce qui se passe à Saint-Leu en sortant régulièrement des informations embarrassantes pour l'équipe municipale en place comme par exemple cette info selon laquelle un quatrième de ses colistiers l'aurait laissé tomber pour soutenir Jonathan Rivière, un candidat aux législatives partielles de la 7ème circonscription.

Cette révélation fait suite à l'annonce ici même de la défection de trois conseillers municipaux saint-leusiens qui avaient choisi Poudroux, information ensuite confirmée par Thierry Robert lui même. Là, bizarrement, on n'avait pas entendu Bruno Domen...

Ainsi donc, à écouter le maire de Saint-Leu, nous aurions commis une faute professionnelle grave en écrivant que Dominique Abar avait rejoint Jonathan Rivière sans chercher à vérifier l'information auprès de lui. Il est amusant par moments Bruno Domen...

Comment nous avons trouvé cette information? C'est un lecteur de Zinfos qui nous a signalé la photo de ce conseiller municipal sur la page Facebook de Jonathan Rivière. Dans la description qui y était faite, il était dit qu'il apportait ses "encouragements" au candidat. Un autre conseiller municipal qui faisait défection au duo Bruno Domen/Thierry Robert, ça méritait qu'on vérifie... Contacté, Jonathan Rivière nous a confirmé que ce conseiller municipal le soutenait.

Aurait-il fallu mettre en doute la parole d'un candidat au poste de député de la République?

Très clairement non. Pas plus que nous ne mettons en doute celle de Bruno Domen quand il publie un droit de réponse dans lequel il fait parler le même Dominique Abar démentant nos propos. Nous lui faisons confiance et n'éprouvons pas le besoin d'appeler le conseiller municipal pour vérifier.

Reste le fond du dossier : Dominique Abar a-t-il oui ou non, à un moment donné, été tenté de soutenir Jonathan Rivière? Oui nous dit le candidat, selon qui l'élu aurait été victime de pressions et aurait craint de se voir jeter en pâture au travers de tracts comme l'ont été les trois autres conseillers soutenant Poudroux.

Où est la vérité? Nul ne la connaitra sans doute, à part les deux ou trois personnes impliquées.

Il n'en reste pas moins vrai que Saint-Leu est un sacré panier de crabes et qu'il ne doit pas être agréable tous les jours d'y habiter. Et encore moins d'y être élu ou de travailler à la commune...

P.S: Tous mes remerciements à Freedom pour avoir publié dès hier soir, avec une promptitude servile, le droit de réponse de Bruno Domen. Il est une règle dans la profession de journaliste qui veut qu'on ne publie pas un droit de réponse adressé à un autre journal. En l'espèce, il s'agissait d'un problème entre Bruno Domen et Zinfos et il nous revenait de décider si nous le publions ou pas.
Un tel manquement aurait été compréhensible de la part d'un journaliste débutant. Pas de la part d'Yves Mont-Rouge, qui a de longues années de rédacteur en chef du Jir derrière lui. C'était donc volontaire...

www.zinfos974.com

Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles