La Réunion célèbre le Maloya les 27, 28 et 30 sept. 2018

Voir les commentaires
La Réunion célèbre le Maloya les 27, 28 et 30 sept. 2018
Le classement du Maloya au Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO le 1er octobre 2009 a inauguré, pour la première fois, une reconnaissance au niveau mondial d’un héritage de la Culture réunionnaise.

La Région Réunion, en partenariat avec les différentes communautés d’acteurs de l’île, célèbre chaque année l’inscription du Maloya au Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. La Région Réunion organise la 7ème édition du village Maloya. Au programme, des ateliers d’éducation patrimoniale destinés auxjeunes scolaires les 27 et 28 septembre au Musée Stella Matutina à Saint-Leu, et un village Maloya gratuit et ouvert à tous les Réunionnais avec animations musicales, ateliers et expositions, le 30 septembre 2018 au Stade B à Sainte-Suzanne.

Maloya Nout’ Diversité, Nout’ Fierté


L’HISTOIRE DU MALOYA

Le Maloya est ce monument musical à la mémoire de nos ancêtres esclaves issus d’Afrique et de Madagascar, et des engagés Indiens qui ont écrit l’histoire du peuplement de La Réunion.

Le terme «maloya» n’apparaît que dans les années 1930 chez Georges Fourcade, appelé le «Barde créole» et connu pour avoir enregistré à la même époque un équivalent musical de l’exotisme colonial déjà présent dans l’œuvre littéraire des frères Leblond (Prix Goncourt de 1909). Il fait alors allusion à des danses de Noirs. Années après années, les acteurs culturels ont menéscombat pour la sauvegarde et la transmission du Maloya aux nouvelles générations. Grammoun Lélé (1930-2004), artiste qui le premier a su exporter le maloya dans le monde, a longtemps incarné ce mélange métissé dans sa musique: association d’instruments aux sonorités«malbar» et à ceux du maloya (bob, roulèr, pikèr, kayam, sati).

Aujourd’hui, les artistes réunionnais tels que Gramoun Sello, René-Paul Elleliara, Chrisitne Salem, Nathalie Natiembé, les groupes Simangavole et Votia, parmi tant d’autres, continuent à perpétuer la tradition du Maloya à travers une écriture musicale et des danses chorégraphiées et revisitées, sur les scènes deconcerts dans l’île et à l’international.


LA VALORISATION DU PATRIMOINE CULTUREL RÉUNIONNAIS

UNE PRIORITÉ POUR LA RÉGION

La Région s’est engagée sur la mandature 2015-2021 à placer laculture au coeur de sa politique de développement pour la réunion.Cela se traduit par un projet co-construit avec les acteursculturels, les institutions et toutes les forces vives qui partagentla même ambition.
En 2017 un budget de près De 23 M € a été dédié à la Culture.

L’an dernier, le conseil régional a mené de nombreuses actions de valorisation du maloya, du moringue, du marronage. Il a par ailleurs accompagné des opérations de valorisation et de transmission du patrimoine (conférences, expositions, éditions...). la région a soutenu la mise en valeur du patrimoine culturel pour une montant de 440 000€.

UNE POLITIQUE CULTURELLE AUX CÔTÉS DES ACTEURS

pour valoriser le développement durable du patrimoine culturelde La Réunion. Les richesses culturelles et artistiques de La Réunion sont sans conteste des atouts du développement touristique, économique et social de notre île. C’est la raison pour laquelle la Région Réunion maintient son soutien à la création artistique, à sa diffusion, et à la structuration du secteur culturel. Les aides concernent les artistes, associations, lieux de diffusion et pôles de référence dans les secteurs de la musique, théâtre, danse, arts visuels,audiovisuel, littérature, cultures régionales.

En 2017, un accord cadre régional a été signé pour l’emploi et les compétences dans le spectacle vivant pour un budget de 4 500 000€, notamment pour les dispositifs hors les murs 2017: 6 communes et 16 structures ont bénéficié de ce dispositif pour 24 représentations (budget 2017: 55 312€);

Le «réseau à l’Est»: pour le développement d’une offre artisTiqueet de qualité à l’Est, et un rééquilibrage de l’offre culturelle. Uneprogrammation de la salle Gramoun Lélé a été portée en partenariatrégion/ théâtre les bambous d’avril à décembre 2017. La sallea accueilli 10 spectacles et 24 représentations (budget 2017: 120 000€ );
le soutien au programme d’activités des salles de création: larégion a accompagné à hauteur de 1 086 000 €, 13 salles réparties dans l’île. Des subventions ont été attribuées aux compagnies pour les aides à l’écriture et à la recherche et les aides à la création et à la production artistiques (48 compagnies);
la promotion de la scène réunionnaise et l’encouragementà sa diffusion (hors musique): 10 compagnies de spectaclesvivants ont été soutenues pour l’export de leur projet.

Conformément aux orientations de la mandature, la Région Réuniona souhaité participer, avec l’ensemble des acteurs, au développementdu patrimoine culturel de notre île, afin de permettre la réappropriation par la population de notre histoire, notre culture et notre identité. La politique patrimoniale de la Collectivité se décline en quatre grands axes stratégiques:

La réhabilitation du Patrimoine Culturel
L’éducation Patrimoniale
le lien Patrimonial de l’Océan Indien
Le Service Régional de l’Inventaire

POURSUITE DE LA POLITIQUE VOLONTARISTE EN FAVEUR DE LA CULTURE

Le dispositif intitulé «Plan de Relance Régional» accompagne lesprojets des communes et de leurs groupements en matière de restauration et de réhabilitation d’éléments patrimoniaux. Parallèlement la Région apporte son soutien financier à d’autres acteurs culturels, tels que les associations, les organismes publics, les particuliers, qui oeuvrent à la préservation, à la restauration, à la transmission et la valorisation du patrimoine culturel matériel ou immatériel réunionnais.
La Région fait le choix de soutenir la création artistique dans toutesa pluralité au profit d’un public élargi. A cette fin, l’accent est missur:

les aides individuelles à la création permettant aux plasticiens etcréateurs de mener à bien leurs projets notamment par le financementde séjours de recherche ou de résidences d’artistes intégrantles médias contemporains, ou encore par le financement dematériels liés à leur création;
l’ouverture sur les pratiques de niveau professionnel et le soutienaux artistes émergents;
l’accessibilité à la cultureLa Région poursuit également sa politique d’acquisition d’oeuvresd’art. La constitution, la valorisation et l’enrichissement du fond régional vise la mise en valeur des créateurslocaux ou résidant sur le territoire, notamment dans le cadre derésidence de création partagée, le témoignage des courants artistiquesayant marqué le développement des arts sur le territoire.

DES MUSEES RENOVÉS

La Région Réunion développe l’accès à la culture à travers notammentles 4 structures muséales régionales: kélonia, le musée stella matutina, la cité du volcan et le musée des arts décoratifs de l’océan indien (madoi), à saint-louis et à saint-denis. leur gestion est confiée à la spl réunion des musées régionaux (rmr) par le biais d’un contrat de délégation de service public. la collectivité poursuit une politique volontariste de modernisation de sesstructures muséales et de diffusion des savoirs, mais également d’enrichissement, de conservation et d’accessibilité des collectionsrégionales à un large public.

CULTURANOO: LES ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA CULTURE A L’ÉCOUTE DES REUNIONNAIS

CULTURANOO:

Les états Généraux de la Culture pour une meilleure affirmationde l’identité réunionnaise et une offre culturelleadaptée aux attentes des Réunionnais.

LES ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA CULTURE, QU’EST-CE QUE C’EST?

C’est un dispositif de concertation auprès des acteurs culturels et de la population réunionnaise, qui aidera à la mise en place de la politique culturelle de la Région Réunion pour la mandature 2015-2021.

La Réunion, terre de cultures et de métissages, est un modèle devivre ensemble unique au monde. Fort de ce constat, il s’agit à travers le programme mis en oeuvre par la collectivité régionale de valoriser ce singulier équilibre, d’encourager le développement de notre culture et de notre société tout en respectant et préservant nos valeurs et nos traditions. Selon le Président de Région Didier ROBERT, «2018 est l’année d’une impulsion particulière pour notre culture, notre identité forte et plurielle».

CULTURANOO C’EST QUOI?

La Région Réunion a lancé depuis le début de l’année les États Générauxde la Culture, sous le nom de Culturanoo. C’est avant tout une large consultation des Réunionnais à travers des enquêtes menées et des débats organisés, afin d’échanger sur les grands enjeux de la Culture à La Réunion et la place de la Culture dans notre projet de société.

Culturanoo est conçu pour que chacun puisse s’emparer de laquestion culturelle: être à l’écoute, mieux connaître les pratiquesculturelles et artistiques, mieux appréhender les représentationsautour de la culture, permettre l’expression en toute liberté desdésirs et des attentes.

Il s’agit de préserver la diversité culturelle réunionnaise et sonvivre-ensemble, de permettre aux individus de mieux se définirindividuellement et de mieux se connaître collectivement. Suite àcette consultation, la Région Réunion entend prendre en comptela parole des Réunionnais pour la réalisation de projets culturelsaccessibles au plus grand nombre.

CULTURANOO: LE CALENDRIER

Une campagne d’enquête:
de février à avril: une campagne d’enquête a été réalisée sur les pratiques culturelles, artistiques et sur les perceptions autour de la culture (questions sur les activités pendant le temps libre, les sorties culturelles, la consommation de produits culturels, les pratiques artistiques …). A partir d’un échantillon de 800 personnes, échantillon représentatif de la population (sexe, âge, répartition géographique), cette enquête a été menée par téléphone, site internet, réseaux sociaux.

Des échanges et des débats:
d’Avril à Octobre: 22 rencontres sur 20 communes de La Réunionafin de recueillir la parole des citoyens
Novembre: 4 Grands débats sur 4 communes ( Saint-Denis,Saint-Pierre, Saint-Benoît, Saint-Paul) ouverts tant au grand publicqu’aux professionnels et acteurs culturels

Ces échanges et débats organisés autour de spectacles, d’ateliersartistiques, privilégieront les rencontres avec les artistes, des groupes de citoyens pourront s’exprimer sur leurs perceptions de la culture, sur leurs représentations de la culture réunionnaise.
Début 2019: Restitution finale des enquêtes et des débats organisésen vue d’une traduction dans la politique culturelle régionaledurant la mandature.


LA POLITIQUE EVENEMENTIELLE DE LA REGION

LES ÉVÉNEMENTS CULTURELS

La politique événementielle de la Région vise à la reconnaissance,la transmission et valorisation de la culture réunionnaise à une grande diversité de publics. Le soutien de la Région consiste en la mise en place de manifestations liées aux temps forts du calendrier présentant des aspects historiques, scientifiques et pédagogiques tant sur le plan local, régional, qu’international.

Quatre types d’événements sont ainsi déclinés:
Événements spécifiques: le 1er octobre «Commémoration duclassement du Maloya au patrimoinde culturel et immatériel del’UNESCO», le 20 décembre «Festival Liberté Métisse»,
Événements culturels calendaires: Jour de l’an chinois, Jour del’an tamoul, Fête malgache, Fête de l’Eïd ,
Événements nationaux: Fête de la musique, Journées Européennesdu Patrimoine...
Événements internationaux et coopération régionale: Carnavaldes Seychelles, Festival Kréol des Seychelles.Ces événements s’organisent en partenariat avec le mondeassociatif, les artistes et certaines structures culturelles telles que:
Le Conservatoire à Rayonnement Régional (C.R.R.),
Le Fonds Régional d’Art Contemporain (FRAC),
Le Pôle Régional des Musiques Actuelles (P.R.M.A.),
KELONIA, l’Observatoire des tortues marines,
Le Musée des Arts Décoratifs de l’Océan Indien (MADOI),
Le Musée de Stella Matutina,
La Cité du Volcan.

Les objectifs visent à valoriser les ressources de chaque structure,de les promouvoir auprès des publics, et de donner à certains événements,à l’image du Festival Liberté Métisse, un rayonnementinternational pour que La Réunion soit reconnue comme uneterre de métissage.
www.zinfos974.com
Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles