L’Etat accuse Temaru de « détourner à des fins politiques locales des juridictions internationales »

Voir les commentaires
L'Etat accuse Temaru de « détourner à des fins politiques locales des (...)

© Sénat

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a réagi jeudi au Sénat à l’annonce de la plainte d’Oscar Temaru contre les Présidents français devant la cour pénale internationale après les essais nucléaires. Elle accuse le leader indépendantiste de « détournement à des fins politiques locale des juridictions internationales ».

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a réagi jeudi, à l’occasion des questions au gouvernement au Sénat, à l’annonce de la plainte d’Oscar Temaru pour « crime contre l’humanité » contre les Présidents français après les essais nucléaires réalisés en Polynésie. En réponse à une question de la sénatrice Tapura, Lana Tetuanui, la ministre s’est d’abord exprimée sur la réinscription de la Polynésie française sur la liste des territoires non-autonomes de l’ONU. « La situation de la Polynésie ne justifie pas qu’elle figure sur cette liste des territoires non-autonomes. C’est pour cette raison que les représentants de la France ne participent pas à ces réunions qui ont lieu », a déclaré Annick Girardin.

Sur la plainte qu’Oscar Temaru a déposé devant la cour pénale internationale, la ministre a ensuite accusé le leader indépendantiste de « détournement à des fins politiques locale des juridictions internationales » et assuré que l’Etat allait se « défendre ».

Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles