Dengue : 3 communes concernées par une circulation active du virus

Voir les commentaires
Dengue : 3 communes concernées par une circulation active du (...)
L'ARS fait un nouveau point sur la circulation du virus de la dengue à La Réunion. Depuis le début de l’année, 24 cas autochtones et 5 cas importés (de retour de voyages) ont été signalés.

Plusieurs situations de contamination distinctes ont été identifiées par l'ARS. 3 ont pu être reliées à un cas importé de voyage.

L'ARS détaille : "A ce jour, 3 communes sont concernées par une circulation active du virus. Un premier foyer est identifié à Saint-Paul (quartier Crève-cœur), un deuxième à Saint-Louis (Quartier de La Palissade), et un dernier à Saint-Pierre (Quartier de Basse terre - Ligne Paradis). Le premier foyer de transmission à St Paul est maintenant actif depuis près d’un mois. Il représente 15 des 24 cas autochtones identifiés à ce jour. Les deux autres foyers sont plus récents et ne concerne pour l’instant qu’un nombre très limité de cas."

La circulation du virus reste cependant modérée. Les conditions météo étant encore favorables à la prolifération de moustiques vecteurs, la circulation du virus "pourrait toutefois s’étendre davantage et s’intensifier".

Le niveau 2 du plan ORSEC activé

L’ARS Océan Indien a par ailleurs activé le niveau 2A du dispositif ORSEC de lutte contre la dengue : " Identification d'une circulation virale modérée autochtone - apparition d’un ou plusieurs regroupements de cas ou de plusieurs cas sporadiques. "

L'activation de ce dispositif implique unrenforcement de la mobilisation des communes et intercommunalités concernées, aux côtés de la Lutte Anti-Vectorielle. Objectif, l'élimination systématique des situations de prolifération des moustiques vecteurs de maladies.

"Les équipes de Lutte Anti-Vectorielle sont actuellement fortement mobilisées dans les quartiers concernés", précise l'ARS. Elles procèdent notamment à la recherchede nouvelles suspicions de dengue et demandent à ces personnes de consulter un médecin sans tarder.

L'ARS recommande une nouvelle fois des gestes simples à mettre en œuvre au quotidien :

- éliminer les eaux stagnantes dans son environnement (vider les soucoupes, vérifier l’écoulement des gouttières, respecter les jours de collecte des déchets, vider les petits récipients, …),

- éliminer les déchets pouvant générer des gîtes larvaires,

- se protéger des piqûres (port de vêtements longs, utilisation de répulsifs et de moustiquaires), y compris quand on est malade pour ne pas contaminer son entourage.
www.zinfos974.com
Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles