Coqueluche à Mayotte : Après le décès de 2 nourrissons, 40.000 enfants vont etre vaccinés

Voir les commentaires
Coqueluche à Mayotte : Après le décès de 2 nourrissons, 40.000 enfants vont (...)
Deux nourrissons sont récemment décédés à Mayotte après avoir contracté la coqueluche. En urgence, le ministère de la Santé vient de décider de procéder en urgence à la vaccination de 40.000 enfants. Le ministère de la Santé a annoncé ce matin le déploiement à Mayotte d’une mission d’urgence de la Réserve sanitaire pour vacciner, du 22 mai au 30 juin, 40.000 enfants de l’île, après deux cas mortels de coqueluche.

Cette Réserve sanitaire est constituée de professionnels de santé volontaires envoyés en cas de crise, pour combattre ou prévenir des épidémies.

"Depuis quelques années, la vaccination à Mayotte a pris du retard et de nombreux enfants ne sont pas correctement protégés contre les maladies infantiles", souligne le ministère dans un communiqué.

La loi impose à tous les enfants nés depuis le 1er janvier, 11 vaccins obligatoires, contre seulement trois auparavant.

Le ministère a annoncé l’acheminement et l’utilisation de près de 100.000 doses de vaccin, de trois types : ROR (rougeole, oreillons, rubéole), Infarix Hexa (diphtérie, tétanos, coqueluche, hépatite B, poliomyélite et infections à Haemophilus), et pneumocoque.

L’un des nourrissons décédés était né prématuré et est décédé à l’âge de trois mois en réanimation fin 2017.

La mission prévoit la mise en place de 39 centres de vaccination temporaires dans divers établissements publics, comme des Maisons des jeunes et de la culture, des locaux municipaux, des antennes de la Protection maternelle et infantile, etc.
www.zinfos974.com
Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles