Comment peut-on faire l’économie de ces offres d’emploi sur les territoires ultramarins ?

Voir les commentaires
Comment peut-on faire l'économie de ces offres d'emploi sur les (...)
Lors de la 16eme édition de « Paris pour l’Emploi », place de la Concorde à Paris, un pavillon Outre-Mer a été mis en avant. On y a dénombré 400 offres d’emploi. Des centaines de postes pour aller travailler en Outremer proposés à des habitants de l’hexagone.

Comment peut-on faire l’économie de ces offres d’emploi sur les territoires ultramarins ?

Il ne s’agit pas ici d’accuser les politiques. Il ne s’agit pas ici de parler de grand remplacement ou de colonialisme.

Mais comment pouvons-nous rester insensible face à un pareil malaise ?

L’augmentation du halo autour du chômage dans les DOM, est la preuve que de plus en plus de demandeurs d’emploi connaissent une perte de motivation. Les ultramarins sont de plus en plus nombreux à dénoncer l’exode injuste que doivent vivre les jeunes pour trouver un emploi loin de chez eux. Alors comment pourrions-nous les convaincre du bon sens de la mobilité, quand plusieurs centaines d’offres d’emploi sont proposés en France Hexagonale pour venir travailler sur le territoire qu’ils sont obligés de quitter ?

Avec 400 offres (Chef de projet E-Commerce, Responsable de Magasin,Chef de projet ERP, Secrétaire Générale, etc ....) couvrants différents niveaux de qualification, on ne peut tenir le postulat qui dirait que les profils recherchés n’étaient pas présents sur place dans les territoires d’Outremer.

On pourra toujours dire que des campagnes de recrutement se font couramment dans les DOM pour aller travailler dans des régions métropolitaines. Mais cela s’explique des fois par un manque de main d’œuvre dans ces régions. Alors que dans les DOM, le taux de chômage est plus de deux fois supérieurs au taux de chômage de France Hexagonale.
www.zinfos974.com
Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles