Bilan des pluies : éboulement important à Mahaena et des écoles fermées (photos)

Voir les commentaires
Bilan des pluies : éboulement important à Mahaena et des écoles fermées (...)
PAPEETE, le 13 février 2018. Les fortes pluies qui touchent l'archipel de La Société et des Australes ont provoqué un éboulement important à Mahaena. La route a été coupée une bonne partie de la journée avant une réouverture en alternance à partir de 15 heures. Quelques écoles ont aussi dû fermer.

Dans la nuit de lundi à mardi, un important éboulement s'est produit à Mahaena, commune de Hitia'a O Te Ra, à proximité du cimetière (PK 34). Cet éboulement a endommagé deux habitations dont les occupants ont été relogés chez des voisins. Il n'y a heureusement pas eu de blessé. La RT2 a été recouverte de gravats et de roches sur 50 m de longueur et une hauteur de 4 m environ. La circulation a donc interrompue pendant une bonne partie de la journée, le service de l'équipement et des moyens privés locaux ont été mobilisés pour dégager la route. Cet éboulement a obligé de nombreux habitants à emprunter la côte Ouest pour aller travailler. La circulation a pu reprendre à partir de 15 heures en alternance. Dans la soirée, la circulation devait reprendre dans les deux sens. Les travaux de déblaiement devraient continuer aujourd'hui
Parmi les riverains, ce glissement de terrain n'a pas été une surprise. "C'était prévisible. Il y a déjà eu un glissement de terrain à cet endroit en 2011. Lors de la construction d'une maison (qui a été engloutie en 2011), le terrassement n'a été fait que sur la moitié de la hauteur de la montagne. Cela a fragilisé la montagne. Il y aurait dû y avoir un parapet de sécurité", souligne un habitant de Hitia'a o te Ra.

Des écoles fermées
A Taiarapu Est, des dégâts ont été constatés sur le réseau hydraulique de Pueu entraînant une coupure d’eau sur la zone alimentée par le captage de Tehoro.La commune a donc décidé de fermer l’école Hélène Auffray de Pueu a été fermée. Aux îles sous-le-Vent, le maire de Taha'a Céline Temataru a aussi pris la décision de fermer les écoles de l’île. Le ramassage des élèves par les trucks a également été suspendu.
De fortes précipitations étaient encore possibles hier soir et devaient s'atténuer progressivement dans la nuit de mardi à mercredi. Pour ce mercredi, Météo France annonce le "maintien d'un temps gris avec des averses en recul". "Les éclaircies sont plus franches jeudi", précisent les prévisionnistes.





"Des signes peuvent être annonciateurs d'un glissement de terrain" Colonel Pierre Masson, directeur de la Protection civile au cabinet du haut-commissaire

Quels dégâts avez-vous recensés sur Tahiti ?
Trois maisons ont été inondées sur Toahotu. A Pirae, 18 personnes habitant à côté de la rivière Fautaua ont été évacuées et mises en sécurité. Il y a également eu un important glissement de terrain à Mahaena. Par chance, la, plus grande partie du glissement est passée entre les deux habitations qui ont été légèrement touchées.

Quelles sont les précautions à prendre ?
Ce sont les recommandations faites habituellement par le haut-commissaire. Il ne faut pas s'approcher des rivières, ni des grands caniveaux situés le long des routes qui peuvent se transformer en torrent. Il faut limiter les trajets en véhicule sur la route en raison du risque de chute de pierres, de glissements de terrain, coulées de boue, et de nappes d'eau sur la chaussée et limiter les sorties en mer en raison du vent et de la houle.
Il y a aussi des signes qui peuvent être annonciateurs d'un glissement de terrain. Il y a deux types de signes à connaître qui peuvent attirer l'attention des riverains et des automobilistes : d'abord la chute de pierres ou de petits blocs qui tombent sur une route ou en contrebas d'un talus et puis la chute d'arbre ou l'inclinaison de la végétation. Quand on constate cela que l'on soit riverain ou automobiliste, le mieux c'est de le signaler aux services municipaux ou à l'équipement.


Des écoles fermées aux Australes L'archipel de La société n'est pas le seul à être touché par les fortes pluies. Les Australes étaient ce mardi en vigilance orange « vents violents » et vigilance jaune « fortes pluies ». Hier matin, sur Rapa, le vent n'est pas encore levé. Mais les prévisions météorologiques ont alerté le tavana. Tuanainai Narii a donc décidé de fermer l'école en fin de matinée. Environ 80 élèves y sont scolarisés. Certains devant faire plusieurs kilomètres pour rentrer chez eux ou même prendre le bateau, le maire a décidé de fermer l'établissement scolaire en fin de matinée pour que les élèves puissent rentrer chez eux. "On ne souhaite pas prendre de risques", indique Tuanainai Narii, qui a mis en place une cellule de crise dans l'après-midi
Dimanche dernier, les fortes pluies ont arraché à Rapa la toiture d'une maison actuellement en construction. Un autre fare a eu également sa toiture endommagée.
A Tubuai et Raivavae, les écoles ont aussi été fermées en prévision des fortes pluies qui devaient toucher l'île hier. A Rurutu, les écoles sont restées ouvertes.
La dégradation pluvieuse devait toucher Tubuai puis Raivavae et gagner Rapa en soirée. "Mercredi, le temps gris perdure avec des averses. De Rimatara à Rurutu, le ciel reste nuageux et voilé jusqu'à mercredi avec quelques averses sur Rurutu", prévoit Météo France.
Tahiti-Infos, le site N°1 de l'information à Tahiti
Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles