Aménagement : La Réunion fait bonne figure auprès des élus littoraux de l’ANEL

Voir les commentaires
Aménagement : La Réunion fait bonne figure auprès des élus littoraux de (...)
Les journées nationales d’études de l’Association nationale des élus du littoral (ANEL), qui ont débuté ce lundi 9 octobre au Moca à Saint-Denis - une première pour un territoire ultramarin - touchent à leur fin.

Tout au long de la semaine, les participants ont pu échanger et débattre sur des sujets en lien avec les problématiques littorale et insulaire, comme la transition écologique dans les domaines des transports, la gestion des déchets, ou encore les énergies renouvelables marines et terrestres.

Les territoires ultramarins,"nouvelles sources d’innovation"

Comme l’a rappelé la conseillère régionale déléguée à l’Économie circulaire et déchets, Nathalie Noël, les îles du bassin indiaocéanique, en particulier La Réunion, "sont des sentinelles du changement climatique".

L’élue régionale a vanté auprès des représentants de l’ANEL le modèle de bioéconomie porté par la Région Réunion, qui n’est "pas une contrainte" mais bien au contraire, "une opportunité pour notre réussite économique". "Nous sommes passés à l’action depuis 2010 : le tiers de l’énergie de notre île est issu des énergies renouvelables, grâce aux énergies solaires ou encore hydrauliques. Nous avons toujours pour objectif l’autonomie énergétique de La Réunion à l’horizon 2030", explique Nathalie Noël.

"Avec ce chantier vous avez pris votre avenir en main"

Outre la question des énergies, cette dernière a martelé que la collectivité régionale souhaitait être "exemplaire" en matière de respect environnemental. "Chaque année, ce sont plusieurs dizaines de millions d’euros qui sont consacrés à ces programmes", poursuit Nathalie Noël, qui prend pour exemple le cas de la Nouvelle Route du Littoral. "Sur les 12 kilomètres créés sur la mer, 85 millions d’euros (soit 5% du budget total du chantier) seront mobilisés pour la restauration du site en l’état". Pour rappel, à la fin du chantier de la NRL, la Région envisage la dépose des filets sur le tracé actuel et permettre à la mer de regagner la falaise au niveau du grand viaduc.

L’exposé de la conseillère régionale a semble-t-il convaincu le représentant de l’ANEL, qui a salué la décision de la majorité régionale d’avoir pris la décision de construire la NRL. "C’est vrai qu’avec le manque d’information sur la NRL, nous avions au départ une image plutôt négative de ce chantier, ce qui n’est plus le cas maintenant. Le vrai mérite revient à celles et ceux qui ont pris cette décision. En général, les élus laissent ça à l’administration. Avec ce chantier vous avez pris votre avenir en main", indique-t-il.

Pour lui, la "réussite" réunionnaise en matière d’aménagement "est une synthèse qui est un modèle pour nous". "Vous savez protéger mais vous savez aussi développer. C’est bon signe que les élus hexagonaux soient jaloux de ce que vous faites", glisse-t-il malicieusement, ajoutant que les territoires ultramarins sont désormais "de nouvelles sources d’innovation".
www.zinfos974.com
Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles