Affaire Caizergues : Nicolas Dupont-Aignan s’adresse officiellement au ministre des Armées

Voir les commentaires
Affaire Caizergues : Nicolas Dupont-Aignan s'adresse officiellement au (...)
Comme le révèle le journal d'information de la Gendarmerie"Le Pandore et la Gendarmerie ", le députéNicolas Dupont-Aignan, après s'être entretenu avec Delphine Caizergues concernant la disparition de son fils Mathieu, s'est officiellement adressé à Florence Parny, ministre des Armées.

Voici le contenu de sa missive :

"M. Nicolas Dupont-Aignan appelle l'attention de Mme la ministre des armées sur le cas du gendarme Mathieu Caizergues, disparu dans des conditions non élucidées le 23 juin 2017 sur l'île de la Réunion. Ce militaire de 24 ans, détaché en qualité de gendarme mobile, en renfort de labrigade de gendarmerie de la Possession, a disparu alors qu'il effectuait une randonnée entre Roche-Plate et le Maïdo avec deux compagnons.

Le parquet de Saint-Denis a ouvert, fin 2017, une information judiciaire pour non-assistance à personne en danger à l'encontre des deux randonneurs qui l'accompagnaient. Mais l'enquête pourrait désormais s'orienter vers leur mise en examen pour homicide involontaire par imprudence ou négligence puisque, contre toute attente, le 22 juin 2018, la gendarmerie a déclaré Mathieu Caizergues officiellement décédé, malgré l'absence de corps.

Les parents du jeune militaire ne peuvent faire leur deuil tant qu'ils n'auront pas de réponse à ces deux questions : pourquoi les recherches pour retrouver leur fils dans ce secteur escarpé ont-elles si rapidement été abandonnées ? Pourquoi a-t-il été déclaré mort un an jour pour jour après sa disparition sans l'avis ou le consentement préalable de la famille ?

En dehors de l'émotion légitime que suscite chez tout un chacun la disparition non élucidée d'un proche, et en particulier d'un enfant, on est en droit de s'interroger sur l'attitude de la gendarmerie nationale qui ne semble pas avoir assumé correctement ses responsabilités hiérarchiques vis-à-vis de cette jeune recrue, en mission opérationnelle pour le compte de la Nation. C'est pourquoi il lui demande si elle est disposée à faire procéder à une enquête interne auprès des services de la gendarmerie pour faire toute la lumière sur cette affaire."

C'est "Le Pandore et la Gendarmerie", journal d'information indépendant, qui a organisé larencontre entre Delphine Caizergues et le député de l'Essonne, Nicolas Dupont-Aignan, au sujet de la disparition de son fils.Au moment de sa disparition, Mathieu était gendarme d'active, ila été déclaré mort à la demande expresse de la Gendarmerie en Février 2018. Demandeaccordée par le procureur de la République du parquet de Saint-Denisen juin 2018.
www.zinfos974.com
Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles