Activités, transports, commerces, les rêves de la jeunesse de Dembéni

Voir les commentaires
Activités, transports, commerces, les rêves de la jeunesse de (...)

Quelques propositions de Douainda Attoumani

Sur les hauteurs de Dembéni, au CUFR, les étudiants ont le nez plongé dans leurs cours. En contrebas en revanche, une jeunesse s’ennuie dans un centre ville qu’elle juge peu dynamique.
C’est pourquoi la commune a décidé de lancer une consultation, afin de définir des axes de développement de ce centre-ville.
La commune fait une étude que la revitalisation du centre de Dembéni et souhait impliquer la population. On a eu l’idée de ce forum citoyen explique Adrien Pukrop, urbaniste pour le cabinet ATU, un des quatre cabinets mandatés par la municipalité.
Le forum citoyen consistait ce mardi à recevoir les habitants pour entendre leurs doléances et leurs propositions. Ce sont pour la plupart des jeunes qui sont venus s’exprimer. On a proposé quatre thématiques, pour chacune, ils pouvaient dire ce qu’ils en attendaient détaille le co-organisateur du forum.
La première chose qui ressort, c’est le manque d’occupation, ils s’ennuient et ça crée de la délinquance, ils en sont conscient, poursuit-il.
Viennent ensuite les transports, l’habitat et… les commerces.
Lutter contre l’oisiveté, c’était le mot d’ordre de ces trois copains venus donner leurs idées. Pourquoi pas une piscine, un espace de musculation et un faré pour les voulés ? Les commerces aussi manquent à Dembéni selon la plupart des visiteurs. Pour l’alimentaire, on a plusieurs doukas, mais c’est surtout pour l’habillement et l’équipement de maison que ça manque, témoigne Douainda Attoumani, étudiante au CUFR. Tout est concentré sur Mamoudzou et Kawéni, il serait bon de déconcentrer sur Dembéni. Ainsi les gens qui viennent du sud n’auraient pas besoin d’aller jusqu’à Mamoudzou pour des paperasses. Là bas il y a trop de monde, entre les bouchons, la queue, si on a un simple papier à déposer, il faut prévoir la journée !

Quatre thématiques, dans lesquelles les propositions se recoupent

Commerces et services décentralisés
En plus, monter à Mamoudzou présente deux freins pour les jeunes du village. D’abord les transports, ensuite l’insécurité. On a peur d’aller là bas, lâche un jeune homme, les gens sont agressifs. Il relate notamment le risque d’être pris à partie car on est de Dembéni.
La décentralisation de services, c’est d’ailleurs une des pistes avancées le matin-même lors d’une table-ronde sur le même thème mais avec les acteurs économiques.
Des propositions qui ne devraient pas rester lettre morte à en croire Elodie Furic, directrice des services techniques de la mairie. On a mandaté le groupement (de cabinets) pour une finalité très opérationnelle, on veut des actions sur du très court terme. Avant la fin du mandat on veut des réalisations. l’idée c’est de pouvoir faire des aménagements qui correspondent à ce que les gens veulent.
Un premier bilan de cette semaine d’étude sera rendu à la MJC de Dembéni vendredi matin. Les conclusions des quatre cabinets seront restituées d’ici le mois d’octobre pour des mises en travaux dès l’année prochaine. Verra-t-on alors sortir de cette un centre commercial à Dembéni ?
Y.D.

Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles