À propos des assassinats de femmes par leur (ex-) compagnon

Voir les commentaires
À propos des assassinats de femmes par leur (ex-) compagnon
— Par George Huyghues des Etages, psychologue —   Tout en compatissant à la souffrance de la famille de ces victimes, en déplorant et en condamnant ces actes abominables (expliquer ne signifiant pas excuser mais tenter de comprendre afin de prévenir), à mon avis, tant que la situation familiale, socio-économique et politique restera telle qu’elle est, ces drames subsisteront.  Je m’explique :  Dans ce pays « dominé » politiquement avec un Etat-père et une Mère-patrie éloignées géographiquement, dont nous savons, même confusément, que leurs intérêts passent avant les nôtres et qui ont mis en place entre autres un système d’aides sociales obligeant les femmes pour en bénéficier à  ruser en écartant officiellement les hommes du foyer, dans une société construite sur la violence et imprégnée de sexisme et de machisme, où sévit un chômage infériorisant et humiliant face à une incitation à la surconsommation et au paraître pour être par le biais de la publicité et de certains media, avec une élite, une intelligentsia, une classe politique dont beaucoup de ses membres semblent se positionner égoïstement  et de façon arrogante à l’écart et au-dessus du peuple, avec ces pères géniteurs qui nient objectivement leurs enfants en ne les reconnaissant pas et ne s’occupant pas de leur devenir,  avec ces mères plus souvent soucieuses de bien-être matériel mais avares ou maladroites en démonstrations d’affection et utilisant coups et cris comme moyens éducatifs, comment ceux, en particulier certains hommes qui ont  vécu et subissent encore cette situation mais qui en même temps (et paradoxalement) ont été élevés dans l’absence de limites à leurs désirs et l’intolérance aux frustrations, ne se sentiraient-ils pas  »laissés pour compte », ne ressentiraient-ils pas l’amertume de leur réalité et un fort sentiment d’injustice et d’abandon générateurs d’un malaise prêt à s’exacerber au moindre refus d’accéder à leurs exigences?…

Lire Plus =>
Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles