​La Réunion devra sortir 169.000 logements d’ici 2035 pour répondre à l’évolution des modes de vie des Réunionnais

Voir les commentaires
​La Réunion devra sortir 169.000 logements d'ici 2035 pour répondre à (...)
169.000 logements d'ici 2035. L’Insee vient de dévoiler ce jeudi 11 octobre la conclusion d’une étude menée conjointement avec la Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement de La Réunion.

À horizon 2035, selon le scénario médian qui semble le plus possible, "168.900 logements sont à construire globalement, sur toute La Réunion", précise Aurélien Daubaire, directeur Insee Réunion-Mayotte. La trajectoire serait comprise en tout cas entre 124.800 pour l’hypothèse basse et 187.800 logements pour le scénario le plus défavorable.

Cette perpective chiffrée résulte de la combinaison de facteurs contraignants : elle est le résultat avant tout de la croissance de la population et des modes de cohabitation plus éclatées.

Les micro-régions déjà les plus attractives seront les plus concernées

En 2035, 34% des ménages réunionnais seraient constitués de personnes seules, contre 25% en 2013, en parallèle, la part des couples avec ou sans enfants(s) se réduirait : 43% en 2035 contre 51% en 2013.

D’autres éléments entreront en ligne de compte. A l’heure actuelle, l’Insee estime à 19.000 le nombre de personnes seules ou familles ne disposant pas de leur propre logement à La Réunion, ce qui représente autant de logements supplémentaires. Par ailleurs, 16600 personnes ou familles sont hébergées chez un tiers sans le souhaiter.

Les besoins en logements seraient plus importants à la Cinor, à la Civis et au TCO (40.000 pour chacune) qu’à la Cirest et à la Casud (23.000).

www.zinfos974.com
Lire la suite de l'article ici :

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Autres articles